13 VHS pour Halloween

Il y a trois ans, je publiais via mon éphémère blogue au VOIR un marathon de films d’épouvantes dit «alternatifs», histoire de changer un peu de ces éternels films auxquels on revient souvent lors de la période d’Halloween, aussi bons soient-ils.

Eh bien, cette fois, je vous partage les titres que j’ai envie de me farcir jusqu’au sacro-saint 31 octobre. Ce jour glorifié par tous les amateurs de macabre et de films d’horreur. Sans nécessairement piger que dans les ultimes classiques, mon marathon d’octobre tourne principalement autour des années 1980. En plus de revisiter une majorité de films qui ont marqué ma jeunesse, j’ai décidé de repousser les limites de mon plaisir en optant uniquement pour le format VHS. De plus, j’assouvis ma soif de nostalgie avec des versions doublées en français pour la plupart des 13 films retenus pour cet énième marathon d’Halloween.

THE CURSE OF THE WEREWOLF | Terence Fisher | 1961

Curse-Werewolf-VHS

Tel que signifié dans la seconde parution du Sinistre Magazine, un spécial consacré à la lycanthropie, le loup-garou est l’une des créatures issus du fantastique qui me fascine le plus, même si celle-ci ne bénéficie pas d’une cinématographie à la hauteur de son mythe millénaire et universel. Quoi qu’il en soit, j’ai choisi The Curse Of The Werewolf pour deux raisons : cette VHS figure parmi mes plus récentes acquisitions et la production de la Hammer met en vedette Oliver Reed (The Devils, Gladiator) dans le rôle de la bête.

GOTHIC | Ken Russell | 1986

Gothic-VHS

Le cinéaste controversé Ken Russell nous raconte dans Gothic, l’étrange nuit où Mary Shelley (Natasha Richardson) aurait imaginé le récit de son célèbre roman Frankenstein. Hallucinogènes, histoires de fantômes et fantasmes sexuels sont au menu de cette production qui n’est pas «un chef d’oeuvre de l’horreur» comme nous l’indique le boitier de la VHS, mais qui possède son lot de séquences fantasmagoriques assez réussies.

DRACULA | John Badham | 1979

Dracula-1979-VHS

Le réalisateur de Saturday Night Fever et de Short Circuit a brièvement flirté avec l’horreur en 1979, mettant en scène une adaptation du célèbre roman de Bram Stoker, Dracula. Celle-ci n’a pas le panache de la version de Coppola et ne surpasse pas non plus Nosferatu ou encore le classique mettant en vedette Bela Lugosi. En revanche, si mon souvenir est exact, c’est avec le Dracula incarné par Frank Langella que j’ai été initié au célèbre et macabre personnage.

CIMETIÈRE VIVANT (Pet Semetary) | Mary Lambert | 1989

Cimetiere-Vivant-VHS

N’égalant d’aucune manière l’excellent roman imaginé par Stephen King, cette adaptation cinématographique signée Mary Lambert comporte néanmoins quelques scènes horrifiques parmi les plus marquantes que j’ai eu l’occasion de voir à l’époque. Je pense notamment à l’histoire de Zelda, la soeur de l’héroïne Rachel Creed. Brrr!

LES GRIFFES DE LA NUIT (A Nightmare On Elm Street) |  Wes Craven | 1984

Griiffes-Nuit-VHS

Film que j’ai, de toute évidence, vu beaucoup trop jeune (je devais avoir 10 ans et j’ai passé d’innombrables nuits complètement terrifié à l’idée de voir resurgir Freddy Krueger de ma garde-robe), mais qui a sans l’ombre d’un doute alimenté ma passion pour le cinéma d’épouvante.  J’éprouve encore aujourd’hui beaucoup d’intérêt vis-à-vis ce classique débordant de trouvailles aussi imaginatives qu’angoissantes.

SHOCKER |  Wes Craven | 1989

Shocker-VF-VHS

Ce n’est pas le choix qui manquait parmi la filmographie du défunt cinéaste américain qui nous a quitté plus tôt cette année. Toutefois, si j’ai retenu Shocker, (production assez moyenne, j’en conviens), c’est qu’au-delà du souvenir du jeune adolescent que j’étais à l’époque de sa sortie, sa trame sonore heavy metal où Megadeth reprend No More Mr. Nice Guy est pas mal fun!

NIGHT BREED | Clive Barker | 1990

NightBreed-VHS

Aussi connu sous le titre Cabal, Nightbreed, écrit et réalisé par Clive Barker est une oeuvre du cinéma fantastique aussi éclatée qu’imaginative. Ce qui est intéressant, c’est que le créateur d’Hellraiser arrive avec une proposition à mille lieue du film qu’il proposait deux ans auparavant. Outre les superbes maquillages des créatures qui peuplent le monde de cet univers, saluons la présence pour le moins inquiétante d’un certain David Cronenberg.

RE-ANIMATOR | Stuart Gordon | 1985

Re-Animator-VF-VHS

Abordé avec un certain humour, cette transposition de la nouvelle de H.P. Lovecraft est absolument jouissive. Bien entendu, la performance de Jeffrey Comb y est pour quelque chose, mais cette production aux effluves sanglantes demeure un divertissement horrifique culte,grâce à une mise en scène dynamique et des effets spéciaux forts bien exécutés, étant donné son budget relativement modeste. La trame sonore de Richard Band, un pastiche de la musique de Psycho, vient appuyer l’aspect grand-guignolesque d’un des mes films préférés.

VENDREDI 13  CHAPITRE VII – UN NOUVEAU DÉFI (Friday The 13th Chapter VII – A New Blood) | John Carl Buechler | 1988

Vendredi13-Chapitre7-VHS

Plaisir coupable s’il en est un, le 7e chapitre de la franchise du « tueur du vendredi » possède un charme bien fromagé, gracieuseté d’une héroïne possédant un don de télékinésie. Ou bien… l’aspect sirupeux de ce chapitre ne serait-il pas plutôt attribuable au simple fait que sa réalisation a été confiée à l’homme responsable du navet Troll? Qu’importe, cet espèce de Carrie vs. Jason me divertit depuis ma pré-adolescence.

LA REVANCHE DE FREDDY (A Nightmare On Elm Street 2 : Freddy’s Revenge) | Jack Sholder | 1985

Revanche-Freddy-VHS

Entre Alone In The Dark et The Hidden, Jack Sholder s’est retrouvé à la barre du second volet de la série des Freddy. Le résultat laisse pour le moins… perplexe! Pourtant, La Revanche de Freddy n’est pas dénué d’intérêt et possède même un certain charme. Le chien a la tête humaine est un moment WTF assez divertissant, même si l’idée avait déjà été exploitée dans le Invasion of the Body Snatchers de Philip Kaufmann.

XTRO | Harry Bromley Davenport | 1982

Xtro-VF-VHS

Qu’est-ce qu’elle a piqué ma curiosité, cette jaquette de VHS bien en vue sur l’une des tablettes d’un des tous premiers clubs vidéo que je fréquentais gamin. Ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai pu découvrir cette série B très étrange, mais dotée de quelques effets ragoûtants assez bien foutus. C’est un peu n’importe quoi, mais Xtro demeure un divertissement plutôt rigolo. Encore plus dans sa version doublée en français.

 

LA MAISON PRÈS DU CIMETIÈRE | Lucio Fulci | 1981

Maison-Cimetiere-VHS

Le cinéaste italien responsable de L’Aldila, de Zombie et j’en passe a connu une carrière assez prolifique, notamment au tournant du début des années 1980. La Maison près du cimetière n’est peut-être pas l’oeuvre la plus transcendante de Fulci, mais elle figure parmi ses productions horrifiques les plus potables. Un film idéal pour la soirée du 31 octobre.

HISTOIRES À MOURIR DEBOUT (Creepshow) | George A. Romero | 1982

Creepshow-VF-VHS

Il y a plus de 30 ans, Stephen King et George A. Romero unissaient leurs talents afin d’accoucher de cette anthologie de récits d’épouvantes s’inspirant des E.C. Comics des années 1950. Le résultat donne lieu à une bonne dose d’humour noir, tout en offrant quelques moments de frayeurs sentis. Comment dire non à cinq récits mettant en vedette Adrienne Barbeau, Leslie Nielsen, Ed Harris, Hal Holbrook, Ted Danson ainsi que Stephen King en chair et en os! Il s’agira cette année du point culminant de ma soirée du 31 octobre.

 


Je vous invite à commenter ou échanger avec moi en suivant le mot-clic #vhshalloweenmoviemartahon via mon compte instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *